Comment le yoga est entré dans ma vie :

 

Étudiante en droit (sans trop savoir pourquoi) je recherchais la performance constamment. 
Travailler vite, apprendre beaucoup de choses sans perdre 1 sec, avoir les meilleures notes possible. 
Ce rythme effréné que nous impose le droit ne me correspondait sous aucun point, mais je m’y étais fait. 
Et je l’avais même fait rentrer dans ma vie de tous les jours. 

Pour le sport, c’était pareil, je m’étais mis en tête qu’il était essentiel que je pratique une activité physique qui me permettrait de me muscler rapidement, d’avoir un bikini body le plus vite possible et sans que ça prennent trop de temps.

Je m’étais donc contrainte à 2 à 3 séances de muscu par semaines où je forçais le plus possible sur mes cuisses et mes fesses pour espérer avoir un résultat visible rapidement. 
Cela a déclenché une multitude de courbatures, mais pas grand-chose de plus. 

Et puis un jour, j’ai découvert une séance de yoga qui promettait de permettre de muscler ses cuisses. Je me suis dit allé pourquoi pas ! La séance de yoga en elle-même ne m’a pas apporté grand-chose à ce moment-là, mais la séance de relaxation finale (Savasana) a été une révélation. 

J’ai découvert que j’avais besoin de réapprendre à respirer, d’apprendre à prendre le temps, mais surtout, et c’est ça qui a tout changé par la suite : j’ai compris qu’il fallait que j’apprenne à m’écouter. 

La pratique du yoga est devenue ma bulle d’air au milieu de ses études qui n’avait que peu de sens. Mais il m’a aussi permis de découvrir mon corps, ou en tout cas de le redécouvrir.

J’ai réussi à être fière de lui. Et à m’aimer un peu plus. 

Et puis plus le temps est passé plus la pratique du yoga est devenue fluide, et plus j’avais envie de me nourrir de cet enseignement. 

Il aura fallu que je passe par cette dernière année d’études chaotique, qui m’a vidée de toute mon énergie et qui m’a traînée dans une spirale noire infernale, pour comprendre que ma place n’était pas là. 
J’avais envie de me concentrer sur moi, les autres, le bien-être, la nutrition, la santé, le yoga, surtout le yoga. 

Le yoga n’est pas seulement une pratique, c’est un mode de vie, de penser, c’est une nouvelle manière de se nourrir, de respirer. Nouvelle pour moi, bien qu’ancestrale. 

Je suis tellement heureuse de pouvoir maintenant transmettre cet enseignement si précieux.